Lettre d’une maman confinée #jour17

Ce matin, j’ai reçu une mise en demeure de mon chat.

Elle était posée sur mon ordinateur, gribouillée à la patte, quasiment illisible mais clairement menaçante.

« Si vous ne sortez pas au moins une demi-journée par jour, merci de régler immédiatement une facture supplémentaire pour squat illégal de ma propriété. Celle-ci est renouvelable à titre égal pour toute journée contrevenue de plus. »

Je soupçonne Princesse d’en être l’auteur. Pichu n’a que 6 mois. Il ne peut pas déjà savoir écrire et compter, car croyez moi, les chiffres sont salés. Voici la liste de ses demandes (une liste ! une LISTE !!!!!) :

-1h30 de câlins supplémentaire par chat et par personne (soit 6h de câlins de plus par jour)

-Une portion de croquettes de plus par chat et par gamelle (2 gamelles)

-Un sachet de Purina One supplémentaire par chat et par jour (merci de virer définitivement les boîtes de notre menu ainsi que toute autre marque. Beurk !)

-Un changement de litière par jour et par litière  (Voyons ! nettoyer nos litières tous les deux jours ! Quelle idée !)

-Un sachet de friandises supplémentaire par semaine.

-Une heure de jeu supplémentaire par chat et par personne (merci de concentrer vos efforts sur l’épuisement de la créature de six mois que vous m’avez imposé)

Et ce n’est qu’un extrait.

J’ai tenté de négocier. Elle me fait la tête. Elle se fiche qu’on soit en confinement. Trop c’est trop. Je vais devoir céder sous peine de représailles. La légende dit qu’elle est le génie qui a inventé les cacatov, ça vous donne une idée.

Les autres nouvelles :

Ma licorne a décidé d’attaquer le territoire de son frère sous l’impulsion de ses lapins maléfiques. Je crois qu’ils veuillent se frayer un chemin jusqu’à la cuisine pour voler les dernières carottes bio. Les portes de mes deux enfants sont face à face. C’est la guerre. Je vois voler des lapins kamikazes, des balles de pistolet nerf et des chaussettes sales. J’ai décidé de ne pas intervenir. Pendant qu’ils sont occupés, je peux essayer de gérer le chat. Princesse ne va jamais dans les chambres des mômes. Cela pue trop pour son nez délicat, donc elle n’a pas encore fait de réclamations de ce côté.

Maintenant, le fond du couloir fait tellement peur, que même les rats n’oseraient pas y aller. Oui, y compris celui qui squatte les poubelle en bas, qui n’a que deux pattes, un œil et une trace de pneu sur le visage. On dirait qu’il sort tout droit du film Mad Max. Quand j’ai voulu l’engager pour gérer la situation, il m’a rit au nez, est remonté sur sa moto hérissée de barbelés, et je ne l’ai plus jamais revu. Il attaque les mémés du quartier mais a peur d’une gamine Licorne-Garou de 12 ans ? Pfff ! Amateur !

Mon mari est toujours en télétravail. Se lever à 6h du mat et recevoir des coups de fil des magasins en panique dès 6h15, c’est pas humain. Pas pour moi qui suis à côté et qui ne suis même pas payée pour. Remarque, ce n’est pas plus mal, je peux continuer mes listes (j’en suis à une dizaine) et écrire plus de bêtises avant que les mômes se réveillent et reprennent leur guerre de tranchées.

Par contre, les voisins ne savent pas ce qui va finir par leur tomber dessus. Entre les hystériques d’en haut qui s’engueulent jusqu’à minuit (ils attendent d’avoir couché leurs gamines vers 23h, je leur accorde ça) et les hystériques d’en bas qui rappent (karaoké), hurlent à la lune et s’engueulent aussi (vers deux heure du mat, ils se sont répartis les heures ou quoi ?), nous sommes à deux doigts de la rupture. Je songe sérieusement à aiguiser les couteaux ou leur lâcher la Licorne-Garou dessus. Dommage que mon mercenaire-rat de l’enfer soit parti. Je lui aurait donné plein de boulot.

BILAN : J’ai déjà pris cinq kilos et si cela continue, je vais finir en fauteuil roulant. L’immobilité ne me va pas, j’ai une sciatique et une tendinite. Tout le côté gauche me fait souffrir. Mes vingt minutes de marche par jour me semblaient peu, mais en fait c’était tellement bien !

Le frigo se désemplit magiquement, ou c’est un coup des lapins. Je ne comprends pas. Je vais déjà devoir retourner en magasin. Au secours !

Les voisins sont en vie et nous aussi, mais jusqu’à quand ?

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.