0.83€ de l’heure

pizap-com14758282501861
On m’a encore reproché le prix de mes livres, alors voici quelques explications claires (et vous pouvez partager je n’ai rien à cacher). Bien sûr, cela ne concerne que mon propre exemple, mais nous sommes un peu tous dans la même galère.
Pour les livres édités par une maison d’édition:
ce n’est pas moi qui fixe les prix. Je touche seulement un petit pourcentage sur cette somme qui ne me permet pas du tout de vivre (c’est pourquoi j’ai ouvert une page tipeee). Ce tarif est calculé au mieux par mes éditeurs qui eux aussi doivent vivre. Mon revenu est, en général, de 7 à 10% du prix du livre. Perso, je suis à 8%, ce qui ne fait pas grand chose par livre vendu. Un ordre d’idée ? Je gagne dans les 70 à 80 cts par roman. Petite précision, j’ai mis 5 ans à écrire Nitescence. 7 versions réécrites et des années de corrections, mais je vais y revenir plus loin.
Pour les livres auto édités
c’est moi qui fixe le prix, oui, mais voilà comment ça fonctionne: soit je prend 30% du tarif pour pouvoir vous proposer mes écrits à 0.99€, et je gagne 0.3 cts. Soit je passe au palier au dessus et le prix minimum est 2.99€. Je ne peux pas le proposer moins cher. J’aurais aimé mettre le tome 1 des Changelings à 1.99€, mais je n’ai pas pu. Juré, je n’essaye pas de vous entuber et je ne me fais pas une fortune sur votre dos. Vous voulez savoir combien je gagne exactement ? Lisez la suite.
 
Le tarif horaire:
Prenons l’exemple des Changelings acte 1 (puisque c’est sur ce livre qu’on m’a critiqué). Il m’a fallut 3 mois de travail (et j’arrondis vraiment à l’inférieur. Ça se rapproche plus de 4 mois). Chaque jour, j’ai écris/corrigé/relu entre 6 à 12h par jour (oui, ce n’est pas une blague et c’est pour chaque auteur pareil). Un calcul rapide. 30 jours par mois, une moyenne de 8h de boulot par jour, soit 720 heures de travail. Avec tipeee, mes revenus d’amazon et du programme KDP, je gagne au maximum 200€ par mois, soit 600€ pour les 3 mois de boulot, et un taf équivalent à un 35h, évidemment.
Un smicard touche 9.67€ de l’heure. Je gagne 0.83€ par heure de travail.
Donc oui, auteur est un métier passion, mais je vous avoue que c’est dur de voir son travail dénigré ainsi et de voir les gens dire « Je préfère télécharger illégalement parce que l’auteur se fout de notre gueule ». J’ai aussi quelqu’un qui a dit que mon histoire était géniale mais qu’il ne pouvait pas me mettre 5 étoiles (sur 5) à cause du prix. Donc, mon livre se tape une mauvaise note à cause d’un élément que je ne peux pas gérer autrement. Je trouve ça triste.
Télécharger illégalement, c’est encore priver un auteur de revenus déjà faibles. C’est l’empêcher de continuer. Sans mes mécènes sur Tipeee, j’aurais arrêté en décembre 2015 et les Changelings n’auraient pas vu le jour. Dommage non ?
Je comprends ceux qui ont un budget serré. Pas de problème. Dans ce cas, aidez l’auteur autrement. Tipeee est une solution, mais pas que. Vous pouvez commenter le livre (pitié, faites-le, ça ouvre des possibilités de promotions… vous n’imaginez même pas), en parler autour de vous, partager les publications sur FB ou Twitter…. Ne restez pas inactifs quand vous aimez, sinon, à force de gagner 83 centimes par mois, les auteurs vont disparaître.
Vous continueriez un boulot payé si peu vous?
N’hésitez pas à poser des questions ou commenter sur FB ou ici. Je suis à votre disposition.
Publicités

7 réflexions sur “0.83€ de l’heure

  1. Sans compter que pour que les cotisations à l’AGESSA ouvrent des droits à des prestations sociales, il faut gagner l’équivalent de 900 fois le SMIG horaire, soit plus de 8500€ par an. Ce qui est un chiffre très, très loin de ce que beaucoup d’auteurs gagnent évidemment.

    Donc, 0,83€ de l’heure, mais en plus *aucune* protection sociale (congé maladie, chômage, retraite…).

    J'aime

  2. Je me reconnais beaucoup dans cet article. C’et difficile de travailler 70/80 heures par semaine, toutes les semaines, toute l’année et de se prendre des réflexions sur un ebook à 8 €, trop cher, quand on sait que sur ce même ebook on ne va toucher que 60 centimes. Quand on nous dit que ce n’est pas un vrai métier parce qu’on est à la maison et qu’on fait ce qu’on aime, alors c’est qu’on ne doit pas vraiment avoir besoin de cet argent… Quand on voit que l’état gagne plus sur un livre que l’auteur…
    Bref, j’aime mon métier, mais je ne sais toujours pas pourquoi 😀

    J'aime

  3. Je crois que tout est résumé au plus réaliste. Vous croyez que les auteurs se font un fric fou aujourd’hui ? Eh bien non 🙂 Tout mon soutien Maria 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s