Harcèlement et immobilisme à l’école

Bonjour,

Contrairement à d’habitude, je ne parlerai pas littérature, ciné ou séries. Pas de sujet léger aujourd’hui, mais un vrai coup de gueule. Ma plume me sert à vous faire rêver, d’habitude. Là, elle va remplacer le silence par des mots.

Aujourd’hui, j’ai encore vu passer un article parlant de la petite Emilie de Lille, qui s’est suicidée à 17 ans à cause du harcèlement continu subit à l’école. Ça me rend dingue de voir ça. Pourquoi?

Parce que je lutte comme une folle pour mes enfants qui ont les même problèmes et que je me heurte parfois à la même incompréhension des enseignants et de l’encadrement scolaire. Quand ma fille ou mon fils me racontent ce qu’ils subissent ou ne veulent pas donner de détails « Parce que c’est trop humiliant, maman », moi j’ai peur.
Comment ces adultes qui passent leurs journées à surveiller (soi-disant) nos gosses, peuvent être si immobiles face à la souffrance! Même quand les humiliations se passent en classe, devant l’enseignant et que tout le monde rit… Personne ne dit rien !!! Personne ne voit rien !!
« Ce ne sont que de mauvaises blagues, il ne faut pas être si sensible… »  Mais merde ! Oui mes gamins sont sensibles, se sont des précoces ! C’est comme ça que ça marche avec eux. De toute façon, précoce ou pas, un gosse reste un gosse. Il peut avoir mal et il a mal à l’école.
J’en suis arrivé à déménager, à faire des dizaines de dossiers pour inscrire mes enfants dans un meilleur cadre scolaire… Mais ça recommence, car tout le monde s’en fou et parce que c’est partout pareil, que c’est passé dans les mœurs d’emmerder le premier de la classe. Et vous, parents, quand on le signale, vous vous en foutez aussi ! Vous ne punissez même pas vos enfants. La réponse qu’on m’a donné ? « Il n’a qu’à se défendre. » La dernière fois que mon fils l’a fait, il a été viré de l’école pour violence. Alors quoi? Que faut-il faire ?
J’ai contacté le rectorat, essayé d’expliquer le cas de mes enfants, essayé de bouger les choses… Pour rien. « Faites le suivre par un psy, faites lui prendre un traitement. » C’est déjà fait, connard. Donc, ils n’ont plus rien à me proposer et on tourne en rond. Faut qu’un de mes gamins se foute en l’air pour qu’ils réagissent ?
Les enseignants sont débordés, les surveillants, pas assez nombreux, le système éducatif se casse la gueule et les suicides augmentent. Mais il ne faut surtout pas en parler ! Il ne faut pas proposer de solutions, surtout en période électorale. Vous, foutus politiciens, vous êtes bien plus occupés à cacher vos casiers judiciaires et ramasser de l’argent sale pour vos campagnes plutôt qu’à vous occuper des vrais problèmes. Vous créez des générations dégénérées, élevées dans la violence et l’irrespect. Vous interdisez les sanctions, abaissez les niveaux, enlevez l’Histoire, qui est pourtant la base pour ne pas refaire les même erreurs que dans le passé… Vous ne pensez qu’à vos profits au lieu d’aider nos enfants à croire en l’avenir. Vous les rendez stupides pour mieux les manipuler et lorsqu’ils sont un peu plus futés que la moyenne, ils sont brimés jusqu’à ce qu’ils craquent.
Bien joué, la France. Bien joué.

 

Publicités

Une réflexion sur “Harcèlement et immobilisme à l’école

  1. Je viens de voir cet article, je suis tellement d’accord. Comme je comprend… J’ai moi-même souffert pendant des années de la primaire au collège du mépris des autres et lorsque je me plaignais voilà ce qu’on me disait, tant au niveau des profs que des parents des « perturbateurs » : tu en verras d’autres ! Je me prenais des coups en sport, on me harcelait mais j’avais toujours tord, d’ailleurs sur mes bulletins scolaires, les institutrices se plaignaient que je ne parlais pas assez. Où est passé le respect aujourd’hui ? Encore tout à l’heure une bande de petits malins s’est amusée à coller du chewing-gum sur mon pare brise, j’ai dû gratter pendant 5 minutes au moins… En plus de ça, on fait des réformes de l’orthographe pour que ceux qui sont nuls soient au même niveau que les autres ! Je suis déjà triste de vivre dans une telle époque et pourtant je n’ai que 22 ans…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s