Lu en 2014

Les Anges mordent aussi tome 1 Sophie JOMAIN

« J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »

Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

J’avais envie d’une relecture qui me fasse du bien, du genre à bien se marrer du début à la fin. Je suis tombée sur la réédition de ce roman que j’avais lu chez Rebelle éditions et j’ai craqué. C’est donc avec un plaisir immense que je me suis replongée dans les aventures de Féli, Terrence et Stan. Doudiou qu’ils sont chauds ! Non seulement, l’histoire est mitonnée aux petits oignons avec une intrigue qui nous tient en haleine et qui nous empêche de nous coucher tôt (grrr Sophie tu vas me le payer), mais en plus, on s’attache aux personnages qui sont très bien travaillés et on rigole encore et encore. Ah les chiken wings ! J’ai faillit en faire pipi dans ma culotte. Moi qui adore les anges, je me suis re-régalée. Même si c’est une relecture, j’ai quand même pas pu décrocher. Ben oui, Sophie Jomain c’est magique !

02/2014

Perceptions: Esprits Infinis, d’Adeline Dias :

Et si certains d’entre nous étaient dotés de capacités psychiques hors normes ? Votre facteur pourrait lire dans votre esprit, votre collègue de travail ressentir vos émotions… Mais vous ne pourriez pas le savoir, les Psis gardent bien leur secret. Lorsque Lou rencontre Antoine, elle sent en lui une dangerosité, un mystère qui l’attirent et l’effraient tout à la fois. Elle ne le sait pas encore, mais il va l’entrainer dans son monde. Celui des Psis.

« Adeline Dias a une vraie plume, son style impeccable ainsi que sa maîtrise du récit font de Perception un petit bijou du genre. » – Cassandra O’Donnell

J’ai beaucoup aimé ce roman. La plume de l’auteur nous entraîne sans heurt dans son monde très particulier, avec des personnages forts et bien travaillés auxquels on s’attache très vite. Il y a quelques raccourcis ou quelques facilités qui font un peu grimacer (les couples se trouvent si facilement…), mais rien de désagréable. J’ai aimé ce petit bijou et je serais sans conteste en attente de la suite ! Vite Adeline !!!

01/2014

Les Cavaliers de l’Apocalypse T1 : GUERRE de Larissa Ione.

La fin des temps approche. Les cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l’Enfer sur Terre. Ares, destiné à devenir Guerre, craint peu de choses. Fin stratège et redoutable avec une lame, il a participé à toutes les grandes batailles de l’histoire. Alors que les émotions n’ont aucune prise sur lui depuis bien longtemps, il va s’avérer que sa seule faiblesse est une femme. Cara Thornhart, humaine, entraînée dans un monde qu’elle ne comprend pas et auquel elle ne peut survivre, s’est retrouvée porteuse de la marque qui fera d’Ares un démon à part entière. Consumé par le désir et privé de tous ses pouvoirs lorsqu’il est près d’elle, Ares devra pourtant trouver le moyen de sauver la jeune femme d’une mort certaine, ou accepter d’être le héraut d’Armageddon.

Ouhhhh ! Chaleur ! Mais non seulement ce roman est bien écrit, mais en plus il laisse place à une mythologie tout à fait passionnante. Nous sommes en permanence sur le fil du rasoir, chaque frère et sœur au bord de la rupture et cette tension est extrêmement bien gérée. J’ai adoré les 4 personnages principaux. Ils sont vraiment caractérisés et on sent leur amour les uns pour les autres.

De l’amour, de l’humour, de la tension, le tout dans un écrin mythologique parfaitement géré… Ne vous en privez pas! Seul bémol : le prix du roman broché. Mais la beauté de l’objet en lui même vaut largement le détour : les dorures, les reliefs, la qualité du papier… J’aime !

01/2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s