Les exclusives : Tara Ibanez

Dans la liste des petits délires lors de la newsletter à rebours, voici l’interview de Tara par Maria (je me suis mise dans la peau d’une journaliste). Cela vous permettra d’en connaitre un peu plus sur ma super maman, personnage principal de ma saga ^^
>
>
 L’interview a été réalisé dans le cadre d’un article de journal nommé « Une simple habitante de notre ville nourrit les SDF »

Tara = T  / Maria = M
 » M: Bonjour Tara. Pourrais-tu te présenter en quelques mots ?
T: Je m’appelle Tara Ibanez, j’ai trente ans, je suis maman d’un petit Kaël de 4 ans et divorcée. Je bosse où je trouve du boulot. En ce moment, j’ai la chance d’être embauchée à la bibliothèque d’Avignon où je trie les documents trouvés sur les chantiers. Moi qui adore lire, c’est un bonheur.
M: Mis à part la lecture, tu as des passions ?
T: Oh oui ! Pleins ! Je suis une vrai geek. J’adore Star Wars, le Seigneur des Anneaux, les super héros, les jeux vidéos, les séries TV, la musique…
M: Ok en effet, beaucoup de hobbys !
>
T: et pas assez de temps pour profiter de tout. La seule chose de laquelle je ne me passe pas, c’est mon fils. Et quand il est chez son père, c’est mon ordi.
M: Accro à la technologie ?
>
T: Non, pas vraiment. Juste aux facilités qu’elle apporte. J’ai un vieux portable très basique, super solide que je garde tant qu’il fonctionne par exemple. C’est un modèle qui a au moins 5 ans ! Mes amis s’en moquent souvent.
M: Concernant vos activités de bénévole. Comment vous est venue l’idée de nourrir des SDF ?
T: Le hasard. Je discutais avec un jeune gars qui faisait la manche et qui semblait pas être en forme. Je me suis aperçue qu’il ne mangeais jamais à sa faim bien qu’il fasse des petits boulots à droite à gauche. Un jour, je l’ai croisé chez M. Guyot, le boucher de la rue de la République. Il m’a dit que ça lui faisait mal au cœur de jeter de la nourriture alors que le petit jeune avait faim mais qu’il n’avait pas le temps de la cuisiner. La semaine d’après, je me suis mise au fourneaux avec ce qu’il m’a donné et je l’ai distribué au SDF, puis à son pote, puis à un autre… Maintenant, j’ai mes habitués. Je fais ma tournée tous les mercredis.
M: Et cela ne vous coûte rien ?
T: Pas grand chose. Quelques légumes, la bonne viande du boucher, je mitonne le tout et voilà. Ce n’est pas difficile.
M: Une bien belle initiative.
T: Oh, non, ce n’est rien. Il suffit de se bouger un peu et tout le monde peu en faire autant.
M: Merci beaucoup pour le temps que vous m’avez accordé.

T: Merci à vous. J’espère que d’autres auront envie de faire pareil. « 

illus tara

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s