Alice et le Prince Barbant de Cristina Alonso

Image

 

Donc, je vais commencer par remercier le forum « Le club de lecture » pour m’avoir permis de lire ce livre en partenariat avec J’ai lu, que je remercie aussi. Toutefois, mon avis est assez mitigé.

Nous avons Alice, une quadra qui c’est tapé une crise de la quarantaine terrible dans le tome un et qui doit désormais en gérer les conséquences. Car oui, sa crise en a fait réfléchir plus d’un et elle se retrouve « responsable » de trois divorce, d’une rebellion de ces ados et d’un pétage de plombs complet de son mari qui a décidé que c’était son tour.
Mais, car il y a un gros mais, j’ai trouvé que tout cela manquait un peu de naturel. Tout est trop : les réactions d’Alice (ou son manque de réaction quand son mari s’en va), celles des enfants qui s’en foutent plus ou moins ou qui lui inventent un amant pour rendre jaloux leur père, les copines qui crient vengeance, l’espionnage, l’amant, le désir de faire le tour du monde en voile, le couple gay qui a un enfant de la soeur du mari du copain de la lesbienne voisine de plus de quarante ans en garde alternée… Bref, si certains passages sentent l’authenticité, je regrette que l’auteure en ai fait trop.
Mon dernier regret est celui de la fin de l’histoire. On est planté juste au moment où il peut y avoir une happy end. Alors oui ou non ? Ben on sait pas. Moi qui adore les finitions aux petits oignons, je suis restée sur ma faim.

Pour les points positifs, j’ai adoré l’écriture. Simple, nerveuse, avec un format adapté à la rapidité de la narration, original dans sa présentation : on commence par les sms du jour et on fini par un récapitulatif souvent hilarant. L’humour y est agréable, vif et original, j’ai beaucoup apprécié l’intelligence derrière tout ça. On a une véritable analyse de la société actuelle avec ses nouveaux couples homosexuels, multiparentaux, modernes et biens vus. On sent la journaliste derrière tout ça et c’est expliqué avec une légèreté qui fait du bien.
J’ai été un peu traumatisée par les ados et leurs réactions (les miens sont encore jeunes, c’est pour ça) et je crois que ça a aussi influencé sur ma note finale. Car si tout cela n’est pas exagéré, alors j’ai du soucis à me faire…

Bref, un roman sympathique à lire et très court, mais qui est loin de m’avoir remonté le moral (mais ce n’est pas la faute de l’auteur lol)

3/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s